Ce mercredi 6 mai, le Conseil national de sécurité s'est réuni afin de préciser la nouvelle phase de déconfinement qui commencera le 11 mai

 

Cette nouvelle phase acte la réouverture des commerces.  Cette réouverture devra se faire dans le respect strict des règles suivantes : 

  • A l'instar de ce qui se pratique dans les commerces déjà ouverts, 1 seul client sera autorisé par 10m² et ce pendant 30 min maximum.  Pour les plus petits commerces une exception est prévue.
  • Il sera fortement recommandé à chaque client de porter un masque dans les commerces.  Les distances de sécurité doivent être respectées.
  • Les employeurs seront responsables de la santé et de la sécurité de leurs employés, et devront tout faire pour garantir des conditions de travail sûres.

Afin d'éviter les effets de foule, chacun devra faire ses courses seul(e).  Une exception sera tolérée pour les enfants de  moins de 18 ans, qui pourront être accompagnés d'un parent, et les personnes nécessitant de l'aide.  Il est par ailleurs recommandé de se rendre dans les commerces situés dans une ville ou une commune proche de son domicile et de son lieu de travail.

 

Deux documents servent de référence en matières d'obligations et de recommandations : le guide du SPF Economie et le Plan Phoenix propre au secteur du commerce.  Ce second plan se concentre sur la relation avec votre personnel.  Il contient des fiches séparées avec des recommandations supplémentaires par sous-secteurs.

Ce 22 avril, la Wallonie a annoncé son deuxième plan de sauvetage 

 

Les ministres wallons ont présenté un deuxième plan d'urgence pour ceux qui avaient été oublié ou pour rattraper le tir.  Pour les indépendants et les petites entreprises, une nouvelle enveloppe de 285 millions d'euros a été débloquée.

  • Extension de l'indemnité compensatoire de 5000€  pour certains secteurs qui n'étaient pas repris dans le premier plan comme les garages automobiles, les arts et spectacles, les cinémas,...
  • Une deuxième indemnité de 2500€ sera accordée à ceux qui ont dû ralentir très fort leurs activités et qui ont pu bénéficier du droit passerelle comme par exemple les professions paramédicales
  • Un prêt appelé "Ricochet" voit le jour : un maximum de 45 000€ à un taux favorable pour les indépendants qui ont besoin de liquidité pour reprendre leurs activités.  Remboursable sur maximum 5 ans.

Fonds wallon Covid-19 : indemnités aux entreprises

 

 

Depuis ce vendredi 27 mars, vous pouvez  introduire une demande en ligne sur la "Plateforme indemnités Covid-19".  Pour introduire leur demande d'indemnité, les entreprises éligibles auront 60 jours à partir de la fermeture de leur activité. 


Infos Coronavirus

 

Vous vous posez des questions sur les mesures générales, sur les mesures concernant les commerces et les entreprises, concernant les services, les écoles, le sport, etc... ?

Le site infocoronavirus a répertorié les questions fréquemment posées.  Cette page est régulièrement mise à jour.


Difficultés suite au coronavirus

 

Le Conseil National de Sécurité a adopté une série de mesures afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus.  A côté de ce volet sanitaire, le gouvernement fédéral a adopté une série de mesures pour soutenir nos PME et nos indépendants impactés par cette épidémie.  Ces mesures s'ajoutent à celles adoptées par les autorités régionales.

Vous retrouverez l'ensemble des informations utiles sur les sites suivants et via le call center mis en place par l'INASTI pour répondre à toutes les questions des indépendants impactés par le coronavirus.  Le call-center est joignable de 8h à 20h au 0800/ 12 018 


18/03/20 : La Wallonie prend de nouvelles mesures pour soutenir les PME et indépendants

 

le Gouvernement wallon a annoncé ce mercredi 18 mars une nouvelle série de dispositions destinées à faire face sur le territoire régional aux conséquences de la crise sanitaire du COVID-19.  Parmi ces mesures, 233 millions d'euros seront débloqués pour soutenir les PME et indépendants.  Il annonce les mesures suivantes pour le secteur économique :

  • Une indemnité forfaitaire de 5000 € sera octroyée aux secteurs d'activités qui doivent fermer leurs portes ou sont à l'arrêt (Horeca, commerces de détail, hébergements, agences de voyage et activités connexes) ; cela représente environ 48 900 bénéficiaires potentiels.
  • Une indemnité forfaitaire de 2500 € sera octroyée aux activités partiellement touchées (coiffeur) ;
  • Les outils financiers wallons (SOWALFIN, SOGEPA et SRIW) vont être mobilisés pour aider en urgence les entreprises par le biais d'octroi de garantie, de co-garantie (avec les banques) ou de prêts. Des prêts d'urgence au soutien de trésorerie de max. 200 000 € pourront être accordés.